Anne-Marie Garat

Née à Bordeaux, professeur de lettres, professeur de cinéma, de photographie, Anne-Marie Garat est une romancière de premier plan.

Depuis 2014, elle est membre du jury du prix Fémina. 

Elle a été Présidente de la maison des écrivains et de la littérature. 

Elle a enseigné le cinéma en Lycées, puis à été chargée de mission auprès de Jack Lang, pour l’enseignement du cinéma à l’école.  

Qui mieux qu’elle dira tous les rêves, les souvenirs, la réalité des formes imaginaires que peut contenir une photographie derrière l’illusion du visible. S’attachant aux détails, décrivant avec mille précisions les odeurs, les couleurs, les objets, ses romans nous emmènent souvent dans des époques révolues, des pays lointains, des lieux différents. Mais c’est à ses personnages, à leur psychologie, à leurs sentiments, à nous faire partager leurs rêves, leurs souvenirs qu’elle s’attache le plus. 

Cette citation lui semble assez bien définir son activité d’écrivain : de toute évidence ce devait être quelque chose de très simple la chose la plus simple et la plus impossible du monde; comme le serait par exemple la description de la forme exacte d’un nuage. (Joseph Conrad, Lord Jim).

Parmi une trentaine de romans, citons Aden, prix Fémina , prix Renaudot des Lycéens en 1992,                        

Les mal famées, prix Marguerite Audoux en 2001.

 

Sa grande trilogie romanesque, traverse le XXème siècle.

Dans la main du diable, débutant avec la guerre de 14, est aussi palpitant qu’un roman policier. Elle se poursuit avec L’enfant des ténèbres, évoquant la montée des dictatures.

 

Son dernier roman Le grand Nord-Ouest convie une fois de plus le lecteur à un éblouissant voyage. 

www.anne-marie-garat.com/romans-et-essais/