© Les Avrils

Bertrand Guillot a publié « Hors jeu » en 2007 chez La Dillettante, « B.a-Ba. La vie sans savoir lire » en 2011, « Le Métro est un sport collectif  en 2012 et « Sous les couvertures » en 2014 ces derniers chez Rue Fromentin.

Dans son cinquième ouvrage L’abolition des privilèges publié par les Editions Les Avrils, l’auteur fait revivre à partir des archives, dans un récit romanesque, pédagogique et vivant, la nuit du 4 août 1789,  en partant de différents angles de vue des parties en présence, Clergé, Noblesse et Tiers-Etat, et en s’attachant aux causes et conséquences d’un événement qui a changé le cours de notre Histoire. Un lecture jubilatoire où le parallèle avec notre époque n'est pas interdit... Et suivre Bertrand Guillot sur Facebook est intéressant et joyeux...

C’est un État en déficit chronique, où les plus riches échappent à l’impôt. Un régime à bout de souffle. Un peuple à bout de nerfs, qui réclame justice et ne voit rien venir. Un pays riche mais bloqué, en proie aux caprices d’un climat déréglé. Telle est la France à l’été 1789. Jusqu’à ce qu’en une nuit, à Versailles, tout bascule. C’est la Nuit du 4 août.
« Les vieux mondes mettent longtemps à mourir. Mais quand vient la fin, ils meurent vite. » (Quatrième de couverture de l'édition Les Avrils 2022)

 

Bertrand Guillot participera à la table ronde "Une vérité entre archives historiques et fiction" à 16:30 en compagnie de Paul Greveillac.


Voir tous nos partenaires ...